Traitements thermiques des aciers2019-08-16T11:17:01+01:00

Traitement thermique de l’acier

traitement-thermique

Le traitement thermique de l’acier consiste à élever la température de celui-ci, à la maintenir un certain temps avant un cycle de refroidissement (lent, rapide ou intermédiaire). Ce procédé agit au niveau microstructural du métal (matrice, précipités, distribution, etc.) et permet d’améliorer ses propriétés mécaniques comme sa dureté, sa ductilité ou encore sa limite d’élasticité ainsi que ses caractéristiques physiques, à l’image des conductibilités thermiques et électriques, et ses propriétés chimiques comme la résistance en corrosion. Verbrugge, entreprise spécialisée dans la protection des métaux par revêtements métalliques, est parfaitement qualifié pour effectuer ce type de traitements thermiques de l’acier.

Demande de renseignements

Nous pouvons réaliser pour vous différents types de traitement thermique des métaux  :

  • Le Revenu (de 160° à 500°c en général) : le traitement thermique de l’acier appelé revenu est généralement utilisé après trempe afin de réduire la dureté à cœur du matériau et ainsi augmenter sa solidité. Ce traitement thermique de revenu peut s’opérer sous atmosphère ordinaire ou (si T°>300°c) sous atmosphère contrôlée pour éviter l’oxydation superficielle.
  • Dans le traitement thermique de l’acier, nous trouvons également le “recuit” : il est utilisés pour augmenter la ductilité, normaliser la structure cristallographique ou diminuer la dureté.
  • La “détente” est un autre traitement thermique des métaux : il permet de relâcher les tensions internes du matériau après usinages et avant finition des pièces. Pour ne pas modifier sa structure, la température sera inférieure à celles des traitements antérieurs.

Nous disposons pour cela de 3 fours de traitement thermique de l’acier :

  • 2m*1m*1m – Température maxi 620°c, atmosphère non contrôlée.
  • 1m*1m*1m – Température maximum 350°c, atmosphère non contrôlée – hors poussière.
  • Four cloche D. maxi 1.000mm * hauteur 1.000mm – Température maximum 650°c, atmosphère contrôlée sous azote (pas d’oxydation).