fren
en +33 (0)3.20.53.74.55 contact@verbrugge.fr 2 Rue de la prévoyance - 59000 LILLE

Chrome Trivalent

Verbrugge: 1st manufacturer to install an "industrial pilot" of trivalent chromium.

Le chrome trivalent semble s’imposer comme substitut au chrome hexavalent,
il faut s’y impliquer !

L’usage du chrome hexavalent ne sera plus autorisé en Europe après septembre 2024.

VERBRUGGE fut le premier façonnier français à installer un
« pilote industriel » de chrome trivalent en avril 2019.

L’objectif est d’intégrer dans notre future ligne automatique en cours de fabrication le chrome trivalent « en série ». Le démarrage de cette ligne ultra-moderne, flexible et multiproduits (nickel-chimique, oxydation anodique dure – OAD – et chromage dur trivalent) est prévu pour septembre 2021.

L’usage du chrome trivalent obligatoire après 2024 ?

REACH est un règlement de l’Union Européenne pour protéger la santé et l’environnement contre les risques liés aux substances chimiques.

Certaines substances sont dès lors soumises à autorisation, dont le chrome hexavalent (ou Chrome 6 ou trioxyde de chrome) qui est utilisé pour réaliser le chromage dur.

Pourtant, après réduction par électrolyse en chrome métal sur la pièce à revêtir, il n’est absolument plus toxique et même homologué « alimentaire ».

La société Verbrugge a déposé, via le consortium CTAC, un dossier d’autorisation qui lui permet, depuis septembre 2017, de continuer à utiliser cette substance jusque septembre 2024.

Il nous faut donc poursuivre et amplifier la recherche de solutions alternatives…

Notre société est membre du projet CRONOS 2024 (ChROme hard New generatiOn Solutions by 2024) en partenariat avec l’IRT M2P (Institut de Recherche Technologique Matériaux, Métallurgie et Procédés).

Ainsi, avec l’aide de l’IRT et du formulateur chimiste Coventya, VERBRUGGE, en tant que façonnier, a installé en ses ateliers le premier pilote industriel de chromage dur trivalent.

Le chrome trivalent semble s’imposer comme substitut au chrome hexavalent, VERBRUGGE s’y implique !

Chrome Hexavalent

Cette barre chromée (hexavalent) nous a permis de comparer les premiers dépôts de chrome trivalent.

Chrome Trivalent

Nos équipes de recherche et développement s’activent pour maîtriser ce nouveau procédé "le chrome trivalent" afin de vous accompagner dans cette transition durable.

Bilan des recherches

– C’est le même matériau qui protège vos pièces : du chrome !

– C’est la même technologie de réduction d’un sel de chrome par électrolyse, technologie maîtrisée chez Verbrugge depuis 1941 !

– La chimie employée est non toxique, non classée dans l’annexe XIV de l’ECHA.

– Les caractéristiques du dépôt se rapprochent chaque jour un peu plus du chrome dur actuel (hexavalent).

Nos équipes de recherche et développement s’activent pour maitriser ce nouveau procédé afin de vous accompagner dans cette transition durable.

Notre objectif consiste à maîtriser ce procédé et l’éprouver afin que nous puissions le réaliser en série dans notre nouvelle ligne Nickel-Chrome 3 Mille, une ligne mixte automatique intégrant le nickel chimique, le Chrome 3 et l’Oxydation Anodique Dure (OAD) dès septembre 2021.